Amma,un voyage au Japon

La philosophie du corps et de l’esprit :

Comme d’autres cultures asiatiques on observe qu’au japon le rapport au corps est différent de celui des occidentaux.  Le corps, l’esprit, l’âme sont des notions qui sont concrètes dans la culture Japonaise et ne font qu’un. Dans leur écriture nommée Kanjis , les japonais regroupent ces trois concepts « cœur, âme et esprit » en un seul mot : le « kokoro ».  Il devient alors évident que le soin du corps au Japon  signifie prendre soin de son être en entier. Même si le soin corporel fut créé afin de limiter les tensions et soulager les douleurs du corps humain, il n’en reste pas moins qu’un corps apaisé et détendu nourrit ainsi un esprit plus tranquille.

Le rituel :

Au japon le massage est considéré comme un art traditionnel contribuant à une habitude quotidienne, procurant une détente corporelle et mentale. Cet Art est pratiqué tel un rite dans cette culture très codifiée et sacralisée, dans le respect le plus total de l’être et de la matière. Tout comme le célèbre rituel de la cérémonie du thé Inspirée du zen, dans le Amma chaque geste a son importance puisque ce massage agit sur le corps selon un ordre bien précis.

Dans le respect de la logique établie, le Amma traditionnel débute toujours par le massage des épaules, omoplates et nuque, pour poursuivre ainsi vers les jambes afin d’aider au relâchement physique et à la circulation d’énergie. Au japon il est d’usage de conclure ce massage allongé en posture assise afin de préparer le receveur à poursuivre ces activités. Cette partie assise a été réutilisée et remaniée en occident pour la conception du massage adapté sur chaise très efficace en entreprise. Consulter l’Article : Amma sur chaise mieux vivre en entreprise

La tenue :

Pour recevoir ce massage habillé comme au japon, il est conseillé de porter une tenue souple et confortable de préférence en coton. Le tissu permet au massage d’agir en profondeur sans friction sur la peau. Cela procure également un confort au receveur qui conserve une certaine pudeur. Un tissu sera aussi utilisé pour envelopper la tête selon un pliage précis pour y cacher les yeux. Ceci, afin de privilégier l’intimité de ce moment qui sera vécu en toute tranquillité, isolé de la lumière et ainsi du monde extérieur.

Publié par Mathilde Noël.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *